La Forêt de Hambach sous l’assault de la police et du service de sécurité de RWE

Lundi dernier, les occupant.e.s de la forêt ont lancé un appel à soutien :

Lundi matin, le 14 Mars. L’occupation de la prairie est entourée par la police. Ceci est devenu une grande opération policière : Tous les principaux chemins de la forêt ont été évacués, rétablis et élargis, toutes les barricades et trépieds détruits. Jusqu’à présent, trois occupations (en ce moment inoccupées) sont détruites (Crusty Town, Pizza, Molly). Les forces de police sont toujours présentes tout autour, chassant les personnes qui essaient de construire de nouvelles barricades.

Ceci est un appel urgent pour toutes formes de soutien ! Ce qui s’est passé ces deux derniers jours est une attaque massive ! Parce que tous les chemins sont libres de barricades et praticables pour les grandes machines, il est important de protéger les occupations dans la forêt MAINTENANT !

Venez à la Forêt de Hambach, nous manquons de nourriture, d’eau, de couvertures et avant tout de plus de personnes avec de l’énergie nouvelle!

Suite à l’attaque de la flicaille et du service de sécurité de RWE, un communiqué de presse a été publié le mardi 15 mars sur le site des occupant.e.s :

Kerpen/Buir. Lundi matin, 14/03/2016, à 7h00, le camp de protestation dans la Forêt de Hambach près de Morschenich (entre Aix-la-Chapelle et Cologne, Allemagne) et les occupations d’arbres dans la forêt à proximité ont été temporairement encerclés par des forces de police et le service de sécurité de RWE.

Au cours de cette opération, plusieurs centaines de policiers, parmi eux des unités équestres et à chiens ainsi que de lourds véhicules de la police en NRW étaient en service. En outre, les employés et les machines du groupe énergétique RWE étaient impliqués.

Le 14 et 15 Mars, les barricades ont été enlevées des chemins forestiers. En même temps, ces chemins ont été élargis et recouverts d’un mélange de sable et gravier épais afin de permettre à de grandes machines et voitures de police d’entrer sans problème dans la Forêt de Hambach.

Depuis plus de quatre ans, des activistes occupent la forêt de Hambach, entre autres avec des cabanes d’arbres comme forme de blocage, afin d’entraver le travail de déforestation.
Pendant les opérations, le 14 et 15 Mars, trois occupations d’arbres furent détruites (à ce moment-là, elles n’étaient pas occupées) et un tunnel à partir de la décharge abandonnée près de Morschenich fut détruit. Il n’y a eu aucune arrestation, mais de nombreuses ordonnances restrictives furent imposées afin d’empêcher l’intrusion dans la forêt pour un bon fonctionnement de la destruction de la forêt de Hambach.

Maintenant, les chemins évacués, massivement élargis et nivelées, permettent à la police de patrouiller au milieu de la forêt de de Hambach, parce que leurs véhicules peuvent se faufiler partout.
« Ainsi, les zones de refuge des habitants de la forêt sont fortement réduites. La police et RWE ont fait un pas important vers l’escalade, tout au contraire de ce qu’ils toujours ont prétendu », déclare l’activiste climatique Heidi Berg.

Tout cela après la saison de déforestation, qui est limitée dans le temps pour protéger la survie de certaines espèces rares dans la forêt de Hambach et compte tenu du Skill-Sharing Camp, (Camp à partage des compétences) qui aura lieu dans dix jours (25 mars au 3 Avril), et le Camp annuel climatique en été.

Le 14 Mars, Ralph Jansen rapporta dans le Kölner Stadt Anzeiger, que de toute évidence, un appel par RWE est suffisant pour que la police vienne afin de fournir de l’assistance.

Alors que les activistes dans la forêt de Hambach sont habitué-e-s à une façon tout à fait différente d’être traité-e-s par la police. Heidi Berg dit: « Une fois de plus la proximité entre RWE et la police est devenue évidente et qui tient les ficelles dans cette région ».

Nous ne voulons pas faire des demandes inouïes à la classe politique, à ceux qui sont responsables de la destruction de la Forêt de Hambach. Nous continuerons plutôt de nous opposer à ces technologies hostiles et destructrices, dans la Forêt de Hambach et partout ailleurs, et de lutter pour une vie équitable, paisible et solidaire pour toutes les formes de vie et nous allons construire des espaces pour cela.

Un habitant de la forêt de Hambach dont l’espèce est menacée : le Pic mar

Pour finir, voici quelques photos prises après l’assault qui donnent un aperçu de l’étendu des dégâts :

Wald36

 

Source : Hambacherforst.blogsport.de

D’autres publications sur la forêt de Hambach :

Forêt de Hambach : incendies et sabotage dans la nuit du 31 décembre

Appel à soutien : défendons la Forêt de Hambach !

Les défenseur.e.s de la forêt de Hambach sabotent les machines de la mine

Solidarité avec Jus ! (Jus a été libéré le 2 octobre !)

Dernières nouvelles de la forêt de Hambach

La forêt de Hambach

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s