Victoire pour Nahuel !

Enfin, nous avons des bonnes nouvelles !

Il y a quelques minutes, nous avons appris que Nahuel allait obtenir des repas vegans conformes à ses convictions, ce qui lui était refusé jusqu’à aujourd’hui.

Merci pour le soutien et la diffusion de l’appel demandant une alimentation végane pour Nahuel. Nous ne nous reposerons pas avant d’avoir brisé les chaînes qui privent Nahuel de sa liberté.

Nous nous battrons chaque jour pour qu’il ai les conditions de détention les plus dignes possibles.
Et nous ne nous arrêterons pas avant qu’il soit de nouveau avec nous.

LIBERTÉ POUR NAHUEL !

Nous republions l’article écrit il y a quelques semaines dans Todo Por Hacer sur le droit à une alimentation végane pour les personnes véganes incarcérées.

Que se passe-t-il quand une personne végane, qui ne consomme donc pas de produits d’origine animale, est prisonnière ? Ses convictions sont-elles respectées ? A priori, on pourrait le penser, puisque l’article 266.1 du règlement pénitentiaire prévoit que l’administration « doit répondre aux besoins alimentaires de la population carcérale […] et, dans la mesure du possible, les convictions personnelle et religieuses. » Considérant que le véganisme est une « conviction personnelle » (ce qui l’est sans aucun doute), nous aurions dû voir reconnu son droit à recevoir une alimentation en accord avec celle-ci.

Cependant, le 4 novembre dernier, la brigade d’information de la police nationale de Madrid a arrêté six personnes entre 19 et 25 ans pour appartenance à une organisation terroriste présumée appelée Straight Edge Madrid et depuis, Juan Manuel Bustamante Vergara (qui est végan) est privé de liberté, il ne peut consommer que du pain, des fruits et occasionnellement un bol de riz blanc .

De toute évidence, cette situation porte gravement préjudice à sa santé.
Par conséquent, ses amiEs et sa famille, très inquiètEs, ont lancé une campagne pour exiger que toutes les prisons ne doivent pas seulement donner la possibilité d’accéder à une alimentation végan aux personnes prisonnières qui le demandent, mais aussi leur mettre à disposition des produits dans leurs économats pour compléter leur alimentation.

La campagne consiste à envoyer une lettre au directeur de la prison de Madrid IV (Navalcarnero) demandant la reconnaissance de ce droit pour Juan Manuel.

Vous pouvez trouver un modèle de cette lettre sur les liens suivants :
http://www.leganimal.com/blog/?p=602 et http://www.tokata.info/a-nahuel-encarcelado-en-la-operacion-ice-le-impiden-mantener-su-dieta-vegana-en-prision-solidaridad/

Nous sommes convaincuEs que, grâce à votre aide, Juan Manuel Bustamante pourra commencer à recevoir un alimentation en accord avec ses principes et convictions. Merci d’avance.

Source : http://plataformanahuellibertad.blogspot.com.es/2016/02/ultima-noticia.html (traduction reçue par mail)

Pour écrire à Nahuel :

Juan Manuel Bustamante Vergara
Centro Penitenciario Madrid VII Estremera
Ctra. M-241, km 5.750, 28595.
Madrid.

Pour en apprendre davantage sur Nahuel et la répression à l’encontre du collectif Straight Edge Madrid :

Quelques mots de Nahuel depuis la prison de Navalcarnero (10 février 2016)

Nahuel a besoin de nous ! (18 janvier 2016)

Lettre de Nahuel (18 janvier 2016)

Borja est libre ! Liberté pour Nahuel ! (23 novembre 2015)

Solidarité avec les camarades de Straight Edge Madrid ! (10 novembre 2015)

Communiqué du collectif SXE MADRID (8 avril 2015)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s