Le Chiapas, une résistance féroce en défense de la Terre

zapata

En provenance de la région de San Sebastían Bachajón, terrain communal adhérant à la Sixième Déclaration de la Forêt Lacandone, au Chiapas (Mexique), le 20 novembre 2015.

Camarades de bons coeurs, aux coeurs honnêtes et combatifs. Saisissons l’opportunité de manifester, du fond de nos coeurs, l’engagement que nous avons pris de défendre notre territoire, en tant qu’indigènes et peuple uni. Pour ces personnes et communautés qui résistent chaque jour à la répression de ce mauvais gouvernement, à leurs guerres maudites contre le peuple et les communautés du Mexique, et pour toute cette masse d’invidu.e.s qui se battent pour un monde meilleur, un monde où beaucoup d’autres mondes auraient leur place, sans l’argent qui contrôle tout, sans les énergies qui détruisent tout, dans le but de toujours gagner plus d’argent au nom du progrès et du développement. Ce que nous, peuple Tzeltal de Bachajón, appelons mort, destruction, discrimination et spoliation de terres.

Notre peuple est conscient du combat pour défendre la vie et la dignité de nos communautés, peuples et de la Terre-Mère. Nous souhaitons être encore plus présent.e.s pour toustes nos frères et soeurs qui luttent, mais nous devons également nous battre pour défendre nos terres que ce mauvais gouvernement cherche à nous voler à travers des moyens violents et répressifs. Ces terres que nos ancêtres nous ont laissées, et c’est ainsi que nous demandons la liberté pour toustes les détenu.e.s politiques du Mexique et du monde qui sont incarcéré.e.s injustement pour des « crimes » en défense du vivant et de la Terre. Même si nous ne sommes pas à vos côtés, frères et soeurs, nos prières, nos pensées et nos luttes ont pour but de faire avancer la défense du vivant et les droits humains que ce mauvais gouvernement cherche constamment à exterminer puisqu’iels se foutent de la dignité du peuple ; iels s’intéressent uniquement à l’argent afin de devenir plus riches et plus puissants, comme si tout était une question d’argent, comme s’iels pouvaient emmener ce dernier après leur mort. Notre mentalité diffère grandement de celle du mauvais gouvernement, et c’est la raison pour laquelle nous les dérangeons fortement, parce que nous portons cet amour et ce respect pour la Terre-Mère, et tout ce qu’elle nous donne pour que nous puissions vivre.

ssb111

En ce jour du 20 novembre 2015, souvenons-nous, avec une rage digne, du combat et de l’exemple de vie révolutionnaire du général Emiliano Zapata, qui a donné sa vie en défense de la Terre-Mère, et dans le but d’améliorer les conditions de vie du peuple mexicain.

Nous voulons dire à ce mauvais gouvernement que nous ne sommes pas effrayé.e.s par leur répression, leurs prisons, ou la mort, puisque la Terre-Mère représente tout pour ce peuple, parce que les terres appartiennent à celleux qui savent en prendre soin, et non à celleux qui les détruisent. Et nous sommes prêt.e.s à donner nos vies pour les défendre, quoi qu’il arrive, de la même manière que notre camarade Juan Vázquez Guzmán a donné sa vie, défenseur des droits humains et ancien secrétaire général des adhérent.e.s de la Sixième Déclaration de la Forêt Lacandone, assassiné le 24 avril 2013, ainsi que Juan Carlos Gómez Silvano, coordinateur de l’organisation régionale, assassiné le 21 mars 2014 par plus de 20 coups de feu de gros calibre, non loin de la communauté autonome de Virgen de Dolores.

Nous appelons les camarades, communautés et peuples en résistance, à unir leurs forces et intégrer nos luttes pour que nous puissions travailler ensemble et stopper ces injustices et ces mauvais gouvernements, capitalistes, et construire ainsi un monde où la paix, la vie et la justice prospéreraient. Nous ne nous soucions pas de savoir si nous avons des idées et pensées légèrement différentes, ou si les tactiques utilisées diffèrent, nous respectons la diversité et la considérons essentielle pour notre propre force afin de construire un monde où beaucoup d’autres mondes auraient leur place. Nous en avons assez de ces spoliations, disparitions, meurtres, arrestations et discriminations de la part ces mauvais gouvernements ; nous élevons nos voix et nos poings pour exiger la libération de nos détenu.e.s politiques : Esteban Gómez Jiménez, emprisonné à Cintalapa de Figueroa au Chiapas, Santiago Moreno Pérez et Emilio Jiménez Gómez, enfermés à la prison Cereso n° 17, Playas de Catazajá  au Chiapas. Tous les trois ont été arrêtés alors qu’ils se battaient en défense de la Terre-Mère, tout comme d’autres camarades emprisonné.e.s au Mexique et dans le monde entier.

De la zone située la plus au nord du Chiapas, les femmes et hommes de San Sebastián Bachajón envoient leurs salutations combatives aux frères et soeurs, communautés et peuples du Mexique, ainsi qu’au monde qui résistent. Nous saluons la digne lutte menée par les communautés Coyotepec, Atenco, Tocuila, Acuexcomax et de San Francisco Xochicuautla, les communautés avoisinantes en résistance contre l’état du Mexique ; les communautés autonomes de l’isthme de Tehuantepec et de Oaxaca qui s’oppose au vol de leurs terres, ainsi que le combat pour l’autonomie des peuples Binniza, Ikoot, de Banavil, Viejo Velasco, de l’ejido de Tila et d’Acteal, des Llanos, des peuples et communautés de Semilla Digna, des peuples du Guerrero et de la coordination régionale des autorités communautaires de la région du Guerrero, leurs détenu.e.s qui sont toujours enfermé.e.s pour avoir défendu la vie ; le peuple Yaqui et toustes les compagnon.ne.s ne se regroupant pas forcément sous une bannière mais qui résistent pour la justice, la paix et de meilleures conditions de vie.

ssb_mx_chiapas_bachajon_w1024_par_valk-1Jamais plus un Mexique sans nous.
Terre et Liberté !
Zapata est en vie !
Jusqu’à la victoire, toujours !
Liberté pour les détenu.e.s politiques !
Juan Vázquez Guzmán est en vie, la lutte de Bachajón continue !
Juan Carlos Gómez Silvano est en vie, la lutte de Bachajón continue !
Non au pillage des territoires indigènes !
Police hors de nos terres indigènes !
Présentation immédiate des compagnon.ne.s disparu.e.s d’Ayotzinapa !
Vive la digne lutte de nos camarades de l’ejido de Tila !
Vive la digne lutte de nos camarades de San Francisco Xochicuautla !
Longue vie aux peuples qui se battent pour leur autonomie et la liberté !
JUSTICE POUR AYOTZINAPA, ACTEAL, ABC, ATENCO !

Source : http://earthfirstjournal.org/newswire/2015/11/22/chiapas-mexico-fearless-resistance-in-defense-of-the-earth/

san-sebastian-bachajon2

Pour plus d’infos : vivabachajon.wordpress.com/

http://cspcl.ouvaton.org/spip.php?rubrique29

https://liberonsles.wordpress.com/campagne-pour-san-sebastian-bachajon/

http://espoirchiapas.blogspot.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s