Libération de la jeunesse et sobriété

spit out

L’icône la plus connue du mouvement straight edge, le X que certainEs se tracent sur les mains, était à l’origine un geste de solidarité avec la jeunesse. Depuis ce jour, des kids à des concerts et d’autres all-ages events qui servent de l’alcool ont souvent un X noir tracé sur leur main par les personnes qui tiennent la caisse à l’entrée, comme un signe pour dire qu’ielles ne sont pas autoriséEs à boire. Au début des années 80, lorsque Minor Threat commença à amener ce message dans la scène punk, les personnes qui remarquèrent les kids marquéEs avec ces X comme des symboles d’interdiction de l’alcool commencèrent à les tracer sur leurs mains, peu importe leur âge, pour montrer leur solidarité avec la jeunesse et leur engagement à rester sobres. À cause de la prévalence de la culture de l’intoxication, les concerts et autres événements coûtent souvent plus cher pour les kids, qui n’y sont parfois pas du tout admisEs. Cette limite d’âge pour boire sert d’outil légal pour renforcer la ségrégation et la discrimination dirigée vers les personnes jeunes, en mettant en place un système entier autour de la consommation d’alcool qui simultanément dévalorise les jeunes et glorifie l’intoxication, en la construisant comme une chose « mature », supérieure et en lui donnant tous les autres traits positifs associés à l’âge adulte.

Par conséquent, parmi les jeunes, le mythe de cette culture de l’intoxication amène à une consommation à moitié dissimulée d’alcool et d’autres drogues, souvent à un degré destructeur. Pour les jeunes vers les 18 ou 22 ans, juste avant et après cette limite d’âge, la capacité de finalement prendre part au « privilège » très convoité de la culture de l’intoxication mène à un culte de l’hyper-intoxication, renforçant toujours plus le mythe. Quand les conséquences destructrices de cette défonce se manifestent dramatiquement chez les jeunes, comme l’indique le nombre de décès suite à un binge drinking [ndt : consommation massive d’alcool dans un temps limité], des adultes condescendantEs et ne sachant rien se lamentent et pointent du doigt la « pression des pairEs » comme en étant la cause, lorsqu’il est flagrant que les causes résident dans leurs propres actions.

Le mythe construit par les adultes autour de l’intoxication, les politiques inconscientes et hypocrites promouvant des substances potentiellement fatales et dans le même temps, supprimant violemment les moins nocives, et l’oppression et la dévaluation des jeunes en général conduit fréquemment au désir d’imiter les schémas destructeurs merdiques de l’intoxication adulte avec la véhémence de la jeunesse. Merde à la « pression des pairEs » – d’aussi loin que je me souvienne, j’ai ressenti une pression acharnée de chaque part de la société adulte pour m’intoxiquer par tous les moyens possibles. Est-ce que les adultes pensent honnêtement qu’un « programme d’éducation par rapport aux drogues » en 5° grade [ndt : équivalent au CM2] et quelques invitéEs condescendantEs venant parler dans une classe de lycée vont annuler les effets d’un système social tout entier basé sur l’oppression, nécessitant intoxication et anesthésie pour survivre ?

Ma décision de m’abstenir totalement de cette culture de l’intoxication a beaucoup à voir avec mon désir de libération de la jeunesse. Peut-être que je ne veux pas du privilège qui vient avec l’âge adulte de détruire mon corps légalement. Peut-être que je n’avale pas l’argument que seulEs les adultes – étant naturellement supérieurEs aux enfants selon une logique adulte chauviniste – sont assez responsables pour gérer leur défonce. Je pense que la chose la plus impressionnante est d’être assez fortE pour survivre sans se défoncer – si devenir adulte veut dire accepter le besoin de me paralyser en acceptant le statu quo, alors merde, je vais suivre Peter Pan et ne jamais grandir.

Traduction d’un chapitre extrait de la brochure « Towards a Less Fucked Up World: Sobriety and Anarchist Struggle » par xRiotFagx. Merci à Câlins, pavés, paillettes pour la traduction de cette dernière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s