Le prix Nobel de la paix pour Gary Yourofsky ?

11163771_385228564996860_1113184341537759760_n

Il y a une pétition sur le site internet change.org demandant à ce que Gary Yourofsky reçoive le prix Nobel de la paix. Le responsable de la pétition dit que « l’idéologie de Yourofsky, se résumant par ‘tous les organismes vivants sont égaux’, ainsi que sa promotion du véganisme, ont non seulement rendu des personnes conscientes sur ce que la souffrance animale représente, mais également sur des problèmes comme l’esclavagisme, le racisme, la famine, le réchauffement climatique, la pollution… »

Au cas où vous ne seriez pas au courant, Yourofsky est un activiste vegan américain pour les droits des animaux qui faisait dans le passé partie de PETA et qui fait désormais des discours dans les collèges et lycées. Les versions filmées de ces discours ont été vues des millions de fois sur Youtube. Certains de ses propos ont généré énormément de controverse mais avant de revenir là-dessus je souhaite parler du prix Nobel.

Le prix Nobel est le fruit d’Alfred Nobel, un vendeur d’armes norvégien du 19ème siècle. Son invention la plus connue est la dynamite, il est devenu extrêmement riche en colportant des instruments de mort, et légua la plupart de sa fortune dans le but de créer des prix dans certains domaines comme la physique, la chimie, la paix et la littérature.

Nobel faisait partie de la classe dirigeante et c’est majoritairement ce que les prix Nobel représentent : nos dirigeants se donnant des prix les uns aux autres. Sur la liste des bénéficiaires d’un prix Nobel on peut, entre autres, compter Henry Kissinger, qui ordonna le bombardement du Cambodge ainsi que le coup d’état contre le régime d’Allende au Chili, Menachem Begin, qui supervisa l’invasion israélienne du Liban, ainsi que Barrack Obama, qui autorisa une escalade massive dans l’utilisation de drones pour les attaques aériennes, tuant ainsi des centaines de personnes innocentes.

Cela démontre vivement l’hypocrisie totale de la ‘non-violence’ lorsque ce terme est utilisé par la classe dirigeante. Gandhi, icône du pacifisme (lien pour plus d’informations sur Gandhi), ou ses semblables n’ont jamais reçu ce prix, mais les dirigeants déclarant des guerres le reçoivent. En d’autres termes, lorsque les gouvernements et les états tuent cela ne pose aucun problème, mais lorsque le peuple riposte et essaie de renverser ces régimes on nomme cela du terrorisme.

La grande majorité des anarchistes ne sont pas pacifistes. Renoncer à la violence joue uniquement en faveur de la classe dirigeante, qui l’utilise pour garder le pouvoir et leur domination sur le reste du peuple. L’État tente constamment de monopoliser l’utilisation de la force pour se donner une certaine légitimité mais nous ne devrions pas le reconnaître.

C’est la raison pour laquelle il serait ridicule pour quiconque souhaitant transformer radicalement la société, ou ayant la volonté de construire un monde égalitaire, de vouloir être impliqué dans un prix Nobel.

Parlons maintenant de Yourofsky. Il est ironique de voir que le responsable de la pétition précise que Yourofsky se bat contre l’esclavagisme, le racisme, la famine etc. Puisque ce sont précisément des sujets sur lesquels il affirme n’y porter aucun intérêt. Il est très clair quant à son sentiment à l’égard de l’espèce humaine : selon ses propres mots ; ‘la crasse de cette planète’.

Yourofsky a fait son discours en Israël dans une université située en Cisjordanie occupée, et lorsqu’on l’a interrogé sur la cause palestinienne, il a répondu: ‘Quand des personnes commenceront à manger des tranches de chair juive, ou des enfants palestiniens poêlés entre deux tranches de pain avec des oignons, cornichons et de la moutarde, alors je me sentirais concerné par la situation au Moyen-Orient. Je m’implique pour les animaux, qui sont les seuls êtres opprimés, asservis et tourmentés sur cette planète. La souffrance humaine est une blague.’

Yourofsky est considéré comme dangereux par le gouvernement britannique et a été interdit d’entrer dans le pays. Plus important, ses opinions sont dangereuses pour le mouvement des droits des animaux. Il est profondément misanthrope et également spéciste : les humains sont opprimés, asservis et tourmentés tout comme les animaux. Et dans la plupart des cas la raison est la même. Malgré tout son propre préjudice l’empêche de parvenir à cette conclusion.

La misanthropie dans le mouvement pour les droits des animaux n’est pas nouvelle, et Yourofsky est seulement la manifestation la plus bruyante et la plus récente de cette dernière. Il y a toujours eu un courant misanthrope dans le mouvement, en opposition aux opinions de gauche tenues par la majorité des activistes.

Ronnie Lee a dans le passé écrit un article pour la revue Arkangel où il dit :

Malgré toute la tristesse que cela apporte, le fait d’être conscient de toute la cruauté engendrée sur les animaux, et le fait de pouvoir s’y opposer, donne une vraie raison de vivre. Quelle raison de vivre ont la plupart des personnes ordinaires, vivant leur vie sans réel sens, qui ne changent rien, ne réalisent rien, et prennent simplement place dans un monde déjà gravement surpeuplé.

Ronnie s’oppose désormais à ces phrases qu’il a lui-même écrit, mais celles-ci pourraient venir de Yourofsky. A la même époque, il y avait un débat passionné entre Arkangel et le mouvement global pour les droits des animaux, afin de décider si le racisme et le fascisme devraient être tolérés. Les pages du magazine offraient des articles pour et contre et publia même un article, écrit de la plume d’un fasciste connu.

Ce qui fut démontré à travers Arkangel, et qui est encore évident de nos jours, est que dès que des idéologies comme la misanthropie apparaissent, l’extrême droite se précipite pour s’infiltrer. Il est impossible de dépolitiser la libération animale ; si des valeurs de justice sociale de gauche, d’égalité et de solidarité sont mises de côté, alors les idées antagonistes s’installent.

Il y a près de 25 ans, des activistes précurseurs rejetèrent de manière décisive la misanthropie et les infiltrations d’extrême droite mais sans pour autant les faire disparaître complètement. De temps à autre ces derniers montrèrent leurs sales gueules, par exemple lorsque London Animal Action dévoila un communiqué condamnant l’utilisation d’un langage raciste lors des manifestations contre l’Institut National de Recherche Médicale à Mill Hill.

Cependant tout cela n’étaient que de petits problèmes. Mais au cours des dernières années, les choses sont devenues beaucoup plus problématiques. Un mélange toxique composé de découragement, de répression d’état mais aussi la naissance des réseaux sociaux a amené la réapparition de cette tendance ‘on s’en fout des humains’. Des disputes amères sont apparues principalement sur Facebook, et certaines sont devenues physiques à travers des menaces et des coups de la part de sympathisants fascistes.

Il y a deux ans, Aran Mathai créa un groupe nommé Non-Humans First Declaration. Il affirme avoir été inspiré par Yourofsky et le groupe 269Life. Ce dernier prit son nom à un veau destiné à l’abattoir en Israël, les partisans du groupe se sont ensuite marqués du même nombre.

Le but de Non-Humans First est ‘d’éliminer le suprémacisme humain du mouvement pour les droits des animaux’, en regroupant ‘des personnes de toutes couleurs de peau, de tous genres, sexualités et opinions politiques, dans le but de reconnaître l’urgence de la situation à laquelle les animaux non-humains font face, et de donner la priorité à ces derniers avant nos propres luttes’.

En pratique cela signifie manifester au côté de fascistes reconnus et c’est exactement ce qu’il s’est passé lorsque qu’un autoproclamé ‘suprémaciste blanc’ a rejoint la manifestation contre Dogs For Us à Leeds en 2013. Selon Mathai, il n’y a aucun problème à être aligné au côté de ce genre de personne puisque ‘les problèmes humains ont très peu d’importance face à ceux auxquels les animaux font face’.

En réalité, cependant, la séparation est artificielle. Les humains et les animaux non-humains sont tous les deux exploités, et la racine du problème se trouve dans l’inégalité et la hiérarchie de cette société de classes. Les anarchistes pensent que pour que tous les êtres soient libres, nous devons passer par la lutte des classes et l’abolition du capitalisme.

Pour Mathai, en revanche, les droits des animaux représentent quelque chose de complètement différent. Lors d’une interview sur le site internet Negotiation Is Over, il dit :

Nous devons rendre plus difficile et plus coûteuse l’exploitation des animaux pour les entreprises. Lorsque exploiter les animaux ne sera plus dans leurs intérêts ils arrêteront. Puis la politique du gouvernement va changer, suivi par l’opinion publique, le tout mené par les sociétés elles-mêmes.

La naïveté de ce discours est évidente. Mathai ne décrit pas précisément comment les activistes devraient s’y prendre pour rendre l’exploitation des animaux plus coûteuse, mais nous pouvons imaginer qu’il songe à des campagnes ciblant des entreprises en particulier. C’est exactement ce que des campagnes comme SHAC ont essayé de faire et nous connaissons le résultat. Il est simpliste de suggérer qu’un petit nombre d’activistes puisse s’opposer et détruire une industrie toute entière, en particulier lorsque l’on regarde la répression sur les activistes au cours des dix dernières années. [NDT : il est erroné de dire que la campagne internationale SHAC a été un échec quand on connait ses victoires et l’importante influence qu’elle a eu et qui persiste encore aujourd’hui sur le mouvement des droits des animaux.]

Yourofsky et Non-Humans First ne sont pas des exemples à suivre. Au contraire, tout ce qu’ils peuvent offrir est une impasse idéologique où une clique d’adhérents de plus en plus aveugles et isolés, restent emprisonnés dans leur propre cercle fermé.

Source : https://network23.org/redblackgreen/2015/03/10/gary-yourofsky-for-the-nobel-peace-prize/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s