L’éco-libération contre toutes les formes d’oppression

10264226_656360871113344_7387610660605510402_o

On entend parfois dire que dans les années 80, Earth First! gagna une réputation de mecs machos buvant de la bière, et bien qu’il y ait une part de vérité dans tout cela, on est bien loin de la réalité. Les femmes impliquées à cette époque évoquent également une forte présence féministe. Et de nombreuses preuves démontrent une solidarité active avec les peuples indigènes et les communautés locales, ce qui a toujours été une priorité pour beaucoup d’activistes d’Earth First! et ce depuis le début.

Malgré tout, comme une bonne partie du mouvement pour la conservation environnementale à ses débuts, EF! était largement représenté par des activistes blancs, de classe moyenne et impliqués uniquement dans cette lutte. Il y avait donc encore beaucoup de sujets sur lesquels travailler. Ainsi EF! a eu des passages turbulents au cours de son histoire, en faisant par exemple face à des xénophobes ou des racistes misanthropes fulminants à propos du contrôle de l’immigration.

De nos jours, les organisateurs/organisatrices les plus actifs/actives travaillent dur pour non seulement démythifier le passé, faire face aux manifestations plus récentes de ce type de comportement, et aussi pour renforcer les affinités d’EF! avec les communautés marginalisées et les individus partageant les mêmes valeurs.

Lors de la dernière décennie, des groupes comme le TWAC (Trans and Women Action Camp) et Rising Tide, qui trouvent tous les deux leurs ramifications au sein d’EF!, perpétuent les liens qui ont été créés avec l’organisation. Ces groupes représentent une partie importante de l’histoire récente d’EF!, et ils montrent également ce que le futur nous réserve, une communauté de résistance écologique plus élargie et inclusive.

TWAC est un groupe pro-féministe, solidaire des personnes trans et queer, évoluant en dehors des normes patriarcales et de genre qui sont souvent apparues dans les rassemblements et les actions d’EF!. TWAC a démarré en 2004, et était initialement un ‘camp d’action pour les femmes et groupes affinitaires’ ciblant des campagnes pour la défense de la forêt dans le nord-ouest du Pacifique. Au cours des années suivantes, le nom TWAC s’est propagé jusqu’en Floride, et des groupes TWAC apparaissent désormais à tous les rassemblements récents d’EF!.

Tout en offrant des espaces plus inclusifs pour la discussion et des entraînements à l’action directe, les actions de TWAC ont également le pouvoir de pousser les limites des stratégies conventionnelles de relations entre la presse et l’activisme, coordonnant des actions en utilisant uniquement un langage anti-oppression. Cela permet de déconstruire les clichés quant au regard que le public peut avoir sur le langage libérateur.

Rising Tide a aussi démarré au milieu des années 2000, d’abord au Royaume-Uni, puis aux USA. Le groupe américain, qui démarra sous le nom Earth First Climate Caucus en 2006, devint rapidement Rising Tide North America (RTNA), avec des connexions au Mexique et au Canada. Le groupe se focalise principalement sur le soutien aux communautés impliquées dans les luttes de justice environnementale, celles qui sont en première ligne face aux problèmes liés au changement climatique, aux émissions de carbone. Ce groupe s’emploie également à dévoiler les fausses solutions au changement climatique, comme celles utilisées par le capitalisme vert cherchant à faire de l’argent avec des produits qui ‘compensent notre émission de carbone’.

Certain.e.s exprimèrent leur inquiétude quant au fait que Rising Tide puissent drainer l’énergie et les militant.e.s d’EF!. Bien que cela soit en partie vrai, il y aussi de bonnes choses à en tirer, comme l’élargissement du mouvement et l’expérience d’organisation avec les communautés situées en première ligne. Rising Tide attire des personnes ou groupes avec lesquels EF! a eu plus du mal à tisser des liens – en particulier le mouvement de justice environnementale, dirigé par les personnes de couleur et  de la classe ouvrière. De nos jours, il y a peut-être plus de personnes faisant partie d’EF! qui s’impliquent sous le nom de Rising Tide plutôt qu’Earth First!.

Source : http://earthfirstjournal.org/newswire/2015/04/01/no-system-but-the-ecosystem-earth-first-and-anarchism/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s