Capitalisme + came = génocide : Partie 2 – L’échappatoire et l’autodestruction

bx1_ny

Ceci est une traduction d’un article écrit en 1970 par Michael « Cetewayo » Tabor, l’un des leaders du groupe Black Panthers de New York. C’est une critique cinglante de la fonction des drogues dans les communautés noires. Ce texte est malheureusement toujours d’actualité et sert également de testament pour toutes les communautés opprimées.

En tant que personnes de couleur noire, nos problèmes sont multiples et prennent des dimensions effroyables à cause de cette déshumanisation raciste que nous subissons. Pour comprendre comment cette peste affecte les personnes de couleur noire, nous devons analyser les effets de l’économie capitaliste et de la déshumanisation raciste.

Le programme sadique et odieux servant à anéantir l’humanité des personnes de couleur noire qui a été initié il y a plus de 400 ans par des esclavagistes assoiffés d’argent et qui a été perpétué sans relâche jusqu’à nos jours est délibéré et systématique. Il est utilisé pour justifier et faciliter notre exploitation. Puisque la réalité de notre existence objective semble confirmer les doctrines racistes de la supériorité des blancs et son antithèse, l’infériorité des noirs, et puisque nous échouons dans la compréhension de notre condition, nous intériorisons la propagande raciste de nos oppresseurs. Nous avons commencé à croire que nous sommes intrinsèquement inférieurs aux blancs. Ce sentiment d’infériorité a donné naissance à un sentiment de haine de soi qui s’exprime à travers des modèles de comportements autodestructeurs. La misère de notre situation critique, ce sentiment d’impuissance et ce désespoir ont créé dans nos esprits une prédisposition à l’usage de n’importe quelle substance qui produit des illusions euphoriques. Nous sommes prêts à utiliser quoi que ce soit qui puisse nous permettre de souffrir calmement. Nous avons développé un complexe d’échappatoire. Ce complexe d’échappatoire est autodestructeur.

Cet oppresseur dépravé capitaliste/raciste exploite ces lacunes psychologiques et émotionnelles à leurs plein potentiel. L’oppresseur encourage notre participation dans tout type d’activité autodestructrice. Nos modèles de comportements autodestructeurs et nos tendances échappatoires constituent une source de profits pour les capitalistes. De plus, en nous rendant plus faibles, en nous divisant et en nous détruisant, ils renforcent la puissance de l’oppresseur en lui donnant la capacité de perpétuer sa domination.

Les guerres fratricides de gangs sont une manifestation directe des modèles de comportement autodestructeurs. C’est aussi une forme d’échappatoire où les jeunes personnes de couleur noire distillent leur rage, leurs frustrations et leur désespoir les uns contre les autres plutôt que de s’occuper du véritable ennemi. Le culte pathologique ou l’indulgence fanatique à la religion est essentiellement échappatoire puisqu’il encourage la victime à porter son attention, son énergie et son espoir pour la liberté et le salut à travers une force mystique douteuse. Cela décourage les personnes souhaitant confronter les causes réelles de notre misère et privation. Cela encourage les personnes à regarder haut dans le ciel plutôt que de rassembler leurs forces ici sur terre. Cela est également une source de profits pour les charlatans religieux, prédicateurs et ministres qui l’exploite.

L’alcoolisme est tout autant autodestructeur qu’échappatoire. C’est également une source de profits magistraux pour les capitalistes. Le nombre astronomique de bars et de magasins d’alcool au sein de la communauté noire prouve ce point tragique. L’industrie capitaliste de l’alcool pourrait prospérer rien qu’avec les ventes dans les ghettos noirs.

Vous pouvez lire la Partie 1 – Le problème

Partie 2 – L’échappatoire et l’autodestruction

Partie 3 – L’accro à l’héroïne

Partie 4 – Capitalisme et crime

Partie 5 – La flicaille

Partie 6 – Révolution

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s