Les élevages – et non le charbon – sont les vrais coupables du changement climatique

vegan

Le président Obama a récemment utilisé une métaphore disant que nier le changement climatique revient à dire que la lune est faite de fromage. Mais ignorer le rôle de ce type de nourriture dans le changement climatique est tout autant irresponsable. Parler sérieusement de changement climatique voudrait dire enfin parler de la racine du problème – et dans ce cas, les élevages de vaches. Si vous souhaitez vraiment sauver l’environnement, vous arrêtez de consommer du fromage, et toute sorte de produits laitiers ou viandes.

L’industrie de la viande et des produits laitiers est responsable à environ 50% du taux total d’émissions de gaz à effet de serre – contribuant ainsi plus au changement climatique que les plus nocifs des charbons. Tenter de réguler le changement climatique sans s’attaquer à l’industrie de la viande revient à tenter de résoudre la crise d’obésité, et bien, sans s’attaquer à l’industrie de la viande.

J’ai entendu parler de la destruction énorme causée sur l’environnement par l’industrie de la viande et du lait quand je grandissais dans le Midwest des États-Unis. Ma famille élevait du « bétail », et tout autour de nous aussi loin que nous puissions voir, nous étions entourés par des champs de maïs et de soja. Ces champs n’étaient pas là pour les humains. Ils étaient là pour nourrir les cochons, le « bétail » et les poules.

Pourquoi autant de maïs et de soja ? Parce qu’il faut près d’1,5 kg de nourriture pour produire 500gr de poulet. Il faut de 3 à 6 kgs de nourriture pour produire 500gr de boeuf. De ce fait, les animaux consomment deux tiers des calories produites par km2 de terre aux États-Unis – cela serait suffisant pour nourrir un milliard d’humains.

Les vaches sont des ruminants, cela signifie que les microbes dans leurs estomacs fermentent peu importe ce que l’animal a avalé et créent du méthane qui est alors renvoyé dans l’air. Le « bétail » élevé pour la viande ou les produits laitiers est un producteur prolifique de méthane.

S’il y avait juste un élevage de vaches par-ci par-là, celait n’aurait aucune importance. Mais avec les milliers d’élevages de vaches aux États-Unis et ce à n’importe quel moment où l’on pourrait les compter simultanément, leur poid collectif excéderait celui de la population humaine américaine. Et chacune d’entre elles renvoi du méthane, un gaz à effet de serre 21 fois plus puissant que le dioxyde de carbone sous pression.

Alors que les conditions météorologiques deviennent de plus en plus chaotiques, attaquez-vous aux burgers, steaks, saucisses, et tous ces produits venants des élevages de vaches qui sont en surpopulation massive sur cette planète. Bien sûr, réduire la consommation de charbon fait aussi partie de la solution. Mais il y a une solution durable au changement climatique à laquelle tout le monde peut participer dès maintenant : ne plus consommer de produits issus des animaux.

Ce sont donc les mauvaises nouvelles. La bonne nouvelle est que quand les gens mangent des graines, des haricots, et d’autres plantes directement, plutôt que de les utiliser pour nourrir du « bétail », nous avons besoin de beaucoup moins de superficie et d’énergie, et nous avons au final un environnement drastiquement plus propre et plus froid. Plutôt que de véhiculer du maïs et du soja à travers des poules, cochons et vaches, nous pouvons les transformer en burritos, burgers vegans, pain au maïs, soupes, polenta, lait de soja… Nous pouvons transformer les grains, fruits et légumes en spaghettis, cuisine asiatique, ou des milliers d’autres plats. Et nous pouvons griller notre intendance environnementale, pendant que la Terre respire bien plus sainement.

Article original par Neal Barnard pour Huffington Post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s