Et à propos de la bière ?

staysober

Et à propos de la bière? Un question-réponse sur la consommation de drogues dans les lieux militants, évènements, centres sociaux etc.

Introduction

Nous avons écrit ce fanzine car il nous semblait important pour les personnes n’ayant jamais entendu parler de ces problèmes de drogues dans les lieux militants de pouvoir en apprendre plus sur le sujet, afin qu’ils/elles puissent se sentir plus confiant.e.s lors de discussions dans un groupe plus grand. C’est également un acte de solidarité pour toutes les personnes qui ont été blessées à cause de cela et qui ne peuvent pas ou ne veulent pas/plus être impliquées. Nous espérons qu’en introduisant ces sujets en dehors d’une discussion cela donnera l’opportunité à certaines personnes de lire et de réfléchir là-dessus dans leur temps libre et espace personnel. Nous ne demandons pas une abstinence totale ou un monde sans drogues. Nous serions content.e.s si ce fanzine émet quelques réflexions sur l’usage des drogues dans les événements politiques/libertaires, les lieux militants etc et comment cela affecte tout le monde.

Étant donné que ces événements sont en général plus ou moins anonymes, temporaires et regroupent souvent beaucoup de monde qui ne se sont jamais rencontré.e.s ou n’ont jamais vécu ensemble auparavant, il y a peu de chance pour que les gens aient assez d’aisance pour s’exprimer sur le sujet entre eux/elles. C’est la raison pour laquelle il semble évident que des personnes aient été blessées.

Ci-dessous vous trouverez les questions et les arguments les plus récurrents en faveur des drogues dans les espaces communs et une réponse assez courte basée sur nos expériences personnelles dans des lieux ou rassemblement militants/politiques.

 Questions-Réponses

Pour clarifier les choses, nous ne voyons aucune différence entre les drogues légales et illégales. Nous considérons l’alcool comme une drogue également. Bien que beaucoup d’exemples ci-dessous font référence à l’alcool, ils peuvent être utilisés pour d’autres substances. La raison pour laquelle nous avons principalement parlé d’alcool est parce que c’est la drogue la plus courante, et souvent son usage et son impact sur la société et les individus est considéré comme moins dangereux que les autres drogues.

Q: Je suis un anarchiste, ceci est un événement anarchiste, pourquoi est-ce qu’il y a des règles ?

R: L’anarchie telle que nous la voyons n’est pas simplement synonyme de ‘pas de règles’, mais plutôt de combattre l’autorité et les oppressions, ne pas avoir de personnes avec plus d’autorité que d’autres personnes. C’est pour créer un monde ou tout le monde peut se sentir libre et agir libre, sans avoir qui que ce soit leur dictant que faire ou ne pas faire. Pour pouvoir agir librement et se battre pour changer le monde il faut pouvoir se sentir en sécurité. Les personnes qui ne se sentent pas en sécurité ne peuvent pas se sentir libres et agir librement. Cela crée un réel besoin pour des lieux sans drogues, en particulier les lieux où l’on a besoin d’une concentration totale et de beaucoup d’énergie pour accomplir différents buts. Si certaines personnes sont traumatisées, effrayées ou ne se sentent pas à l’aise à cause des actions des autres, comment pouvons-nous travailler ensemble ?

Q: C’est mon droit de boire une bière si j’en ai envie.

R: C’est ton droit de faire tout ce que tu veux jusqu’à ce que cela blesse quelqu’un.e. A ce moment-là, tu devrais te rendre compte qu’utiliser ta liberté peut à un moment limiter la liberté de quelqu’un d’autre. Si quelqu’un doit rester à la maison parce qu’il/elle ne se sent pas en sécurité quand tu prends des drogues alors c’est toi qui impose tes règles sur cette personne.

Q: Nous sommes tous/toutes raisonnables ici, je ne pense pas que les choses vont mal tourner.

R: Nous ne savons pas si tout le monde peut être raisonnable, mais différentes personnes auront différents visions de ce que veut dire ‘raisonnable’. Pour certain.e.s, il ne sera pas raisonnable de casser des choses ou de commencer à se battre. Pour d’autres, il ne sera pas raisonnable de faire beaucoup de bruit, de tomber sur la toile de tente de quelqu’un d’autre ou de rentrer dedans. En général les personnes sous l’influence d’une drogue se rendent moins compte de ces limites. Cela peut être l’une des raisons pour lesquelles des personnes ont été traumatisées par des gens drogués qui auraient dépassé la limite. Même si à ce moment précis tu peux te contrôler, tu peux rappeler de très mauvais souvenirs à quelqu’un qui a été traumatisé dans le passé. Il est également important de rappeler que même si tout le monde est raisonnable à ce moment précis, chaque personne est affectée différemment par les substances. Pour certain.e.s, une ou deux bières changera complètement leur comportement, alors que pour d’autres cela ne changera rien du tout. Il n’y a pas de degré pour ce qui est ‘sous contrôle’ ou ‘acceptable’.

Q: Et si je ne veux pas me bourrer la gueule mais juste boire une bière ?

R: Certaines personnes sont dérangées quand des personnes se bourrent la gueule. D’autres peuvent peuvent être dérangées rien qu’en voyant de l’alcool. Cela veut dire que même une bière n’est pas acceptable. Les gens qui te voient ne savent pas si c’est ta première ou ta dixième. Les gens dérangés par l’alcool, et qui peuvent parfois être d’anciens/anciennes alcooliques, peuvent être vraiment perturbé.e.s en voyant de l’alcool.

Q: Et si je bois ailleurs ?

R: En laissant la bouteille ailleurs tu reviens quand même avec l’alcool dans ton corps. Cacher ta consommation ne changera rien, il faut se rendre compte que tes actions peuvent blesser d’autres personnes. Même si tu bois dans un lieu désigné pour cela, tu auras éventuellement besoin de te déplacer. En passant par un endroit ‘sans-drogues’ sous l’influence de drogues tu auras déjà dépassé la limite puisque certaines personnes sauront que tu es sous l’influence d’une drogue et peuvent se sentir en danger.

Q: Certaines personnes ont besoin de boire de l’alcool.

R: Tout d’abord il faut savoir ce que ‘besoin’ veut vraiment dire’. Les personnes qui ont besoin de drogues pour des raisons médicales devraient en informer les groupes responsables s’il y en a, afin de trouver un moyen où tout le monde peut se sentir en sécurité. Il est important de traiter les problèmes médicaux comme l’alcoolisme tout aussi méticuleusement qu’avec n’importe quelle autre drogue. Si des personnes ont un besoin médical de consommer ces produits il faut trouver un moyen d’arrangement qui ne perturbera pas les autres.

Q: Les drogues sont constamment consommées dans la société, ces personnes devraient apprendre à vivre avec.

R: Ce n’est pas à toi de définir cela. Certaines personnes ont peut être trouvées des moyens de faire avec, d’autres pas. Cela peut être encore plus dur pour quelqu’un qui voit les lieux militants comme ‘sans danger’ d’y voir les mêmes choses qui se passent dans la vie de tous les jours.

Q: Est-ce qu’on ne devrait pas plutôt focaliser sur des problèmes politiques plutôt que de parler des drogues ?

R: Les événements politiques/libertaires offrent l’opportunité de créer un endroit où nos opinions politiques sont mises en pratique, alors que nous nous focalisons sur un problème spécifique. Il est important pour les personnes impliquées de se sentir sûres et confortables ainsi que d’avoir la capacité de se concentrer et de communiquer convenablement, de travailler de manière efficace, et si besoin de prendre des risques. Pour avoir le plus de personnes possibles nous devons être ouverts. Il est également important de souligner que pour beaucoup, être contre l’usage des drogues peut être une position complètement politisée.

Publicités

7 réflexions sur “Et à propos de la bière ?

  1. Intéressant ce texte mais je suis assez dubitative quant à l’utilisation de l’expression « un moyen d’arrangement qui ne perturbera pas les autres ». Je trouve ça vachement flou et concrètement j’ai du mal à voir ce que ça peut être d’autre que l’exclusion pure et simple des personnes dépendantes.

  2. Pingback: Et à propos de la bière ? | Câlins, pavés, paillettes

  3. Pingback: Abstinance et Apocalypse sociale | Or et Putréfaction

  4. Pingback: Abstinance et Apocalypse | Or et Putréfaction

  5. Pingback: L’influence du straight edge | xmorsureanimalex

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s